A voir en galeries des membres

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Parc du Niokolo Koba- Sénégal

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 15:03 #14478

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
Bonjour les Wilipien(nes)

Je souhaiterais vous faire partager, voir vous donner l'envie de visiter un des plus beaux Parcs d'Afrique de l'Ouest. Donc si tout le monde est ok, je vais vous narrer les détails de ma visite il y a quelques jours, accompagnés de quelques photos sympathiques

Amicalement,
Cécile
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard, Dietmar, Catherine, Marine en Guyane, julien_boule

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 16:07 #14479

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
PARC NATIONAL DU NIOKOLO KOBA-SENEGAL ORIENTAL
[/b][/b]

Présentation du Parc.
[/b][/b]
Situation géographique ici:

Quelques explications importantes à lire ici:


Notre petit road-trip ici:





L’emblème du Parc est le "KOBA" , Niokolo voulant dire "RIVIÈRE" :
Antilope Rouanne (Hippotragus equinus)
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard, Marine en Guyane

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 16:58 #14480

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
Le Parc du Niokolo-Koba est situé au Sénégal Oriental. Il est frontalier dans sa partie Sud-Ouest avec la Guinée Conakry; il y a donc une partie du Parc Transfrontalière appelée le Niokolo-Badiar contrôlée et gérée par les Parcs Nationaux Sénégalais et Guinéens.

Pour le rejoindre depuis Dakar, il faut compter 8h00 en voiture et 7h à 8h en taxi brousse ou bus jusqu' à Tambacounda pour louer un 4x4 si on est en solo et compter encore 1h00 pour atteindre l'entrée la plus proche du Parc.

La température y est ACCABLANTE à BONNE en fonction des saisons.

Important à savoir:

Avant
Ce parc est immense puisqu'il fait plus de 900 000 hectares et il y a peu de pistes roulantes.Cela semble l'idéal pour la protection de la faune et la flore et pourtant (sic)... les braconniers en ont fait leur stock personnel de marchandises vivantes et mortes pendant de longues années. Sa superficie, sa forêt dense, son manque d'accessibilité ont favorisé l'intrusion des braconniers et compliqué la tâche des brigades anti-braconnage des Parcs Nationaux. La faune autrefois luxuriante a payé un lourd tribut. Lions, éléphants, panthères, chimpanzés et antilopes ont dramatiquement baissé dans le parc. La coupe des arbres y a été elle aussi importante ; la fabrication de vin de rônier, de charbon a détruit l'alimentation principale des éléphants qui se nourrissaient de ses fruits. Les éléphants braconnés, apeurés, sans alimentation, ont fui vers le Mali. Les lions ont été décimés pour la vente de leurs peaux, dents, griffes. Les antilopes et les ongulés en général, ont fini en viande boucanée pour la Guinée surtout ( grands consommateurs ) ou en grigri chez les marabouts.

Maintenant
Les Parcs nationaux, la communauté internationale en appui, ont beaucoup œuvré pour stopper cette catastrophe et en 2015, ils commencent à voir le fruit de leurs efforts. Le nombre d'animaux augmente régulièrement. Les lions, au nombre estimé de moins de 18 au dernier comptage se font à présent voir et entendre aux 4 coins cardinaux du Parc et nous sommes quasi certains qu'ils sont au moins le double ; idem pour les léopards; quant aux antilopes en tout genre qui peuplent le parc, on commence à les observer en troupeaux dépassant parfois plus de 30 individus. Les éléphants sont là aussi, très timides, cachés et peu nombreux (il est question d'en réintroduire )

Enfin, une co-gestion avec des partenaires privés/public est à l’élaboration depuis quelques années car l’état sénégalais n'a pas les moyens de protéger seul cet immense parc mais est bien conscient de son importance.
Une brigade d'intervention anti-braconnage existe. Elle s'est professionnalisée, expérimentée sur le terrain et est devenue d'une efficacité redoutable! DIEU MERC ! et MERCI à eux !
La présence d'EBOLA en Guinée Conakry (et PAS au Sénégal, qui n'a JAMAIS eu EBOLA en ses terres ) a très fortement ralenti le braconnage car les gens ne veulent plus manger de viande de brousse, car les braconniers ont plus de mal à traverser les frontières mieux contrôlées et parce que plus personne au Sénégal ne veut accueillir ces gens éventuellement porteurs de la maladie (ils font donc dénonciation aux autorités des braconniers à qui autrefois, ils offraient gîte et couvert).

C'est ce que j'ai moi-même constaté et que je vais vous narrer.

Quelque part au coeur du Parc du Niokolo-Koba...
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard, Marine en Guyane

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 19:10 #14481

  • Marine en Guyane
  • Portrait de Marine en Guyane
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur moderator
  • Martin-pêcheur moderator
  • Messages : 2326
  • Remerciements reçus 1649
Yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee - Ah ! :prost: Ca va DE-PO-TER !!!!!!! Accrochons-nous ! :bib:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cécile

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Mes rencontres au gré de mes balades naturalistes en Guyane française . Puissent la Terre et sa biodiversité survivre à notre folie. :tortri:

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 20:35 #14482

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
Merci pour ton enthousiasme Marine :beer: mais attention je dois apporter quelques précisions à ce carnet de bord. Comme par exemple le fait que je resterai assez évasive sur certains points sensibles pour ne pas donner de l'eau au moulin des trafiquants quand le carnet se retrouvera sur Google ( s'ils me lisent,"sachez bandes de pourris qu'on vous aura tous jusqu'au dernier"). Ensuite, toutes mes photos (90%) ont été faites à " l'arrache" car ce n'était pas le but premier de ma présence dans le Niokolo-koba. Disons que j'y suis allée d'abord pour me reposer, me ressourcer et rencontrer les amis d'une copine qui sont des agents des Parcs nationaux avec qui elle travaillait autrefois et qui nous ont accompagné dans les entrailles du parc, là où peu de gens vont, mais là où les touristes vont aussi. Ce carnet de bord sera donc composé de photos moyennes d'animaux, de paysages, de gens. Nous n'avons pas dormi dans les hôtels ou campements également mais sous toile de tente dans des lieux sécurisés et pour notre sécurité.

État des lieux:

1 4x4 préparé pour les safaris ( y'avait rien d'autre zut! :pom: )
2 toiles de tentes et tout le bordel qui va avec :rtfm:
1 chauffeur expérimenté et mécanicien de profession (avec une énorme caisse à outil, very very important!)
1 à plusieurs agents du Parc armés pour nous guider :frogmrgreen
1 stock d'eau potable (INDISPENSABLE)
1 pharmacie complète (INDISPENSABLE)
1 lot de nourriture sec suffisant (que t'es content de quitter au bout de 5 jours)
1 réserve de gasoil de 90l (la première pompe à essence officielle ou officieuse étant à 1h du parc)
1 matériel photo composé d'un 7 D, d'un 40 D, un objectif 18/55 et un objectif EF 300 F/2.8 L IS v.II + TCX 2 et tout le bordel qui va avec.

On a trouvé de l’électricité au solaire à chaque fois que l'on en a eu besoin, mais parfois faut attendre que ça emmagasine assez d’énergie.
Pas de réseau téléphonique ou Internet dans l'ensemble du parc (chiant mais bien fait pour la gueule des bracos qui peuvent pas causer à leurs complices )
En avril, la chaleur avoisine les 44°C la journée et 35° la nuit. Donc pas pour les fragiles, car malgré les 3 litres d'eau bus dans la journée, petites chutes de tension, sauts d'humeurs, coups de soleil et déshydratations ne sont pas chose rare. Avantage, les sous-bois que fréquente majoritairement la faune sont plus ouverts, plus lumineux car les herbes sont "mortes-cramées" :frogmrgreen ce qui arrange un peu l'autofocus des APN qui bien souvent n’hésiteront pas à vous insulter tant vous allez appuyer sur le bouton de mise au point.

En ce qui concerne la photographie:
Ne même pas vouloir se pointer là-bas, sans au minimum un 400mm, mieux un 600 ou 800 mm. APN tropicalisé, c'est le top. Prévoir un petit objectif pour les plantes, paysages, insectes. Prévoir beaucoup de batteries de rechange et une protection des APN pendant le roulage à cause de la poussière qui est quand même beaucoup plus supportable que dans le Djoudj pour ceux qui connaissent et m'ont accompagnée là bas. ;) Prévoir de quoi vider les cartes mais prévoir de ne pas pouvoir le faire tous les jours.

En ce qui concerne la santé:
Beaucoup d'insectes piqueurs invisibles qui font de belles cloques et boutons. Les tsé-tsé ne sont pas vaches, elles se voient et font mal quand elles piquent. Très peu de moustiques, beaucoup d'abeilles ( j'y reviendrai ). Prévoir des anti-allergiques...
La bouffe dans les camps, j'ai pas testé mais bon... panoplie habituelle pour l’Afrique
L'eau pour se laver, c'est puisé dans les puits ou au fleuve Niokolo, Gambie. Pas de souci pour se laver ou bouilli pour le thé, café pas de souci. Le reste du temps c'est eau en bouteille OBLIGATOIRE.
La chaleur, j'en ai parlé, il faut 48 heures pour s'y habituer (24h en ce qui m'a concerné ) mais ça cogne grave et je le répète, si vous n'avez pas une bonne santé, ne vous lancez pas dans le parc entre mars et juin plus de 48 h. Personnellement j'ai souffert comme jamais, alors que je réside en Afrique depuis 7 ans. Préférez la saison froide entre octobre et février où là , c'est tout à fait supportable mais les herbes sont hautes et vertes.

En ce qui concerne les chances de photographier les animaux:
Bien sur, il y a des jours avec et jours sans... mais ! Bien accompagnés, vous devez faire des photos à chaque sortie comme ça a été le cas pour moi. Les animaux les plus braconnés sont ceux qui craignent le plus le bruit, la présence humaine. La distance de fuite avoisine 100 m pour certain. Cela concerne les antilopes rouannes, les lions, les chimpanzés, les bubals, les buffles de forêt et les grands koudous. Les plus faciles à approcher sont les oiseaux en général, kikik heu... les phacochères, les ourebis, les céphalophes, les guib harnachés, les cob deffassa, les genettes, etc. etc.
Une faune très très riche par sa diversité, son nombre pour le patient et discret photographe!
Pour le botaniste un paradis sur terre ! C'est un parc mêlé de roniers et autre arbres incroyables aux formes curieuses et aux mœurs encore plus curieuses !

Bref un parc incroyable, qui se mérite, un parc pour les "roots" avec rien que de l’authentique Afrique pas encore pourrie par le tourisme de masse et pas pour les bobos qui ont peur de salir la chemise et l'APN. Un parc où l’accueil par ses responsables (agents, pisteurs, chauffeurs) vous laissera littéralement sur le cul! Et je pèse mes mots en connaissance de cause.

Allons-y !?? :dance:

Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 21:54 #14485

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
1er jour: Transport ( et c'est pas la partie la plus facile)

Nous empruntons les moyens de déplacement les moins chers, les plus écon(l)om(g)iques; un seul véhicule pour 7 personnes. Direction la gare routière à 2 h du matin, avec tout notre barda pour prendre un taxi brousse en direction de Tambacounda. On attendra sagement jusqu'à 6 heures, assis sur un banc que le taxi soit au complet. Je fais ma petite crise et énerve bien ma camarade et collègue de travail parce que le taxi tient debout grâce au mastic en quadruple couche, qu'il est chargé plus haut que la voiture elle-même (une vingtaine de caisse de poussins :evil: ) et que je veux juste vivre et pas mourir sur la route; elle aura gain de cause... on s'en va ! :mrgreen: On a acheté une place supplémentaire ( parce que j'ai encore fait un caprice) pour avoir plus de place pour... mon 7 D :mmm: et du coup derrière nous 3 mecs s'entassent comme des sardines et nous lancent des regards pas cool ! :rire:
On arrive à Tambacounda sur le coup de 14h30. On récupère le 4x4 avec son chauffeur qui se nomme Kama. Puis on prend la direction du poste de garde de Dienoudala où nous attend Laye, notre agent de référence pour le séjour. On y passera notre première nuit et notre dernière nuit dans une chambre.
Dans la chambre, dés mon arrivée , je suis accueillie chaleureusement par ça :

Elle fait une demie main et semble inoffensive; mais à peine en ai-je fait la remarque qu'elle prend un coup de savate... j'aurai mieux fait de me taire :69:
1.

La nuit se passe.. .passe... passe... je ne ferme pas l’œil de la nuit et comme un chien, je cherche une place où poser mes fesses... je finirai par terre sur le carrelage sous le ventilateur de plafond poussif.
Après une bonne douche froide, chaude, pardon, et au seau, au milieu des fourmis géantes, je patiente pour le départ et fait quelques réglages du 7 D, que, je le précise, n'ai pas sorti du placard depuis 1an !

Drongo brillant (Dicrurus adsimilis)


Et un rollier d'abyssinie (Coriacas abyssinicus) em souhaite une bonne journée:

(Bon, j'avoue avoir un peu de mal avec les compressions et les espaces sur le site; quant aux 1.3.4 qui trainent là, sais pas :shock: :rire: ....)
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 22:22 #14486

  • Marine en Guyane
  • Portrait de Marine en Guyane
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur moderator
  • Martin-pêcheur moderator
  • Messages : 2326
  • Remerciements reçus 1649
Sympa le récit !!!
Ton araignée est un solifuge - nocturne, donc. Moi pas adepte de ces machins-choses-là qu'on croise souvent dans les zones arides et sahéliennes...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cécile

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Mes rencontres au gré de mes balades naturalistes en Guyane française . Puissent la Terre et sa biodiversité survivre à notre folie. :tortri:

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 22:31 #14487

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
Moi ça me dérange moins que les cafards que je ne peux pas voir, même en peinture !
Mais celles qui me font encore plus frissonner ce sont les redoutables abeilles africaines sauvages. Et j'ai été gâtée ! Parce qu'en saison sèche, elles cherchent à boire, elles deviennent cinglées et piquent facilement en s'attaquant aux gens toutes ensemble. Elles squattent absolument toute présence d'eau ; du goulot d'une bouteille, d'une fuite de canalisation, aux bassines de linge des femmes.
J'en ai un peu fait les frais, comme tout le monde.

5



6
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 01 Mai 2015 23:42 #14489

  • Catherine
  • Portrait de Catherine
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur administrator
  • Martin-pêcheur administrator
  • Messages : 3263
  • Remerciements reçus 2030
Génial j'adore ! Je retrouve le "style Cécile" qui m'a pas mal manqué :unsure:
Tous ces machins plus ou moins grouillants ne sont quand même pas mes préférés, même si, comme toi tu le sais, ce sont les cafards qui me rendent dingue :trepi:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cécile

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Notre site de safari photo safari-tanzanie.net ! où j'ai plein :typing:

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 02 Mai 2015 08:23 #14491

  • julien_boule
  • Portrait de julien_boule
  • Hors Ligne
  • Alcyon pie
  • Alcyon pie
  • Messages : 377
  • Remerciements reçus 676
Très intéressant, informatif et avec un style punchy!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cécile

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 02 Mai 2015 13:04 #14492

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
Merci Julien ! Je vais essayer de t'arriver à la cheville, car tes photos et tes voyaages sont bigrement chouettes aussi ! :mmm:

Il est 8 h du matin; après 9 heures de route, une nuit infernale, un dernier ravitaillement au village tout est ok:



... et nous prenons enfin tous la route pour gagner le parc. Nous entrons par Simenti, l'entrée principale, que tout le monde prend en général. Puis nous roulons environ 30 minutes quand notre première panne nous cloue sur la piste en plein soleil. L'embrayage! Oh non! :trepi:

Mais c'est sans compter sur l’expérience du si gentil et serviable Kama, qui a aussitôt repéré la panne et disparaît dans le moteur ou sous la voiture:

Pendant que Kama répare l'ambiance va bon train autour des véhicules. Mon 7 D trouve des amateurs...


...et quelques "modèles" de test se plient à la séance photo non sans râler !

Babouin de Guinée ( Papio papio ) UICN Quasi menacé.





Pas mal non pour des débutants à main levée ?! Les ondes de chaleur, on n'y peut rien ! ça enlève tout piqué aux photos et ça donne un fond pas très chouette, mais c'est assez aléatoire et pas systématique.
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 02 Mai 2015 13:43 #14493

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
Vous avez vu que le mâle en photo porte un collier GPS; on en verra souvent sur mes photos car ils sont suivis (de très près, on y reviendra) par un groupe d'étude allemand depuis 2007 qui se nomme le CRP:

La page facebook: www.facebook.com/pages/CRP-Sim...138372572872585

Nous reprenons la piste, où les premiers animaux se font timidement voir malgré la forte chaleur de fin de matinée. Je fais arrêter le convoi pour photographier une pintade. Inutile de préciser la réaction de tous; ça rigole dans tous les sens ! :69: Mai eeeeeee! :oops: :evil:
Pintade de Numidie (Numida meleagris)en train de chercher sa pitance. :jumpfrog:

Cob Defassa (kobus ellipsiprymnus defassa) qui fait sa sieste (au secours, la MAP !)

Guib arnachés (tragelaphus scriptus) qui ne m'ont pas attendue, voilà le résultat !


Tout le problème réside dans le fait que je ne suis pas là spécialement pour faire des photos et que du coup, le temps de sortir l'appareil, de naviguer entre les branches, d'essayer de faire comprendre à l'objectif que, non, je ne veux pas la branche mais la bestiole, avec le moteur qui tourne, pas d'appui ou peu, je fais souvent chou blanc.

Quand je dis que j'ai peu de place...sous la serviette, le 7 D :(
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 02 Mai 2015 14:33 #14494

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
On reprend la piste lorsque je sollicite un nouvel arrêt à cor et à cris ( :trepi: :rire: ) parce que je vois là bas un oiseau très spécial, que je veux absolument photographier pour mes amis Catherine et Bernard qui n'ont pas eu la chance d'observer cet oiseau si convoité par les photographes. Il n'est pas rare en certains endroits du Sénégal mais encore faut-il tomber dessus et c'est le cas, là, maintenant ! Je suis obligée de me contorsionner comme un beau diable pour le trouver dans le viseur. Le moteur tourne et j'ai les bras qui brûlent mais clic clic clic !!!

Voilà donc un gros panier cadeau-photo pour toi Catherine et pour toi Bernard! :mmm:
Rollier à ventre bleu (Coracias cyanogaster)





Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard, Catherine

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 02 Mai 2015 16:28 #14499

  • Bernard
  • Portrait de Bernard
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur administrator
  • Martin-pêcheur administrator
  • Messages : 3809
  • Remerciements reçus 2195
Merci pour le panier cadeau-photo !
Et merci pour ce carnet détaillé, captivant, documenté. Et avec des photos absolument pas moyennes, farceuse !
Et puis comme Julien, comme j'apprécie ton style punchy !

Bises
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cécile

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Un safari vous tente ? Les conseils de notre site de safari-photo. peuvent vous être utiles… :guepard:

Parc du Niokolo Koba- Sénégal 02 Mai 2015 16:46 #14500

  • Cécile
  • Portrait de Cécile Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Martin-pêcheur huppé
  • Martin-pêcheur huppé
  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 214
Merci! Bisous!
Nous croisons encore quelques oiseaux et autres poilus coquins lors d'une pause à l’hôtel de Simenti. Cet hôtel, en pleine rénovation est idéalement bien situé à plusieurs titre. Le fleuve Gambie qui passe en contre-bas de l’hôtel est un point de vue incroyable , où il n'est pas rare d'observer hippopotames, crocodiles, piafs en tout genre et autres poilus assoiffés entrain de se désaltérer. Il y a aussi la mare de Simenti, à 500 m à pieds de l’hôtel, qui possède une faune à plumes et à poils assez riche et de nombreux miradors pour les photographes. Il est possible de se balader sur le fleuve en canot moteur pour voir de plus près tout de petit monde; s'pas Bernard ?
L'heure à laquelle je prend des photos est une honte pour un photographe car le soleil est très haut et les ondes de chaleur meurtrières pour le résultat.
Quelques singes verts à l'ombre...

Un merle métalique...
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Respect des droits d'auteur

Toute les images présentées sur ce site sont protégées par les droits d'auteur. Elles ne peuvent en aucun cas être copiées et/ou utilisées par quiconque sans l'accord de leur propriétaire. Si une image vous intéresse, prenez contact avec moi. Je reçois régulièrement des demandes et il est rare que nous ne trouvions pas de solution.

Droits d'auteur