TAXI NO MY ! TAXONOMIE !

Euh, je voulais dire taxe à nos mies, tac ! si ! no! mi... Taxi, gnome, hi ! euh taxi- ou taxonomie...
Quel est le nom pédant-savant de l'animal dont j'expose la photographie sur WILIPI ? Comment-donc s'appelle le satané biquet que je photographie ?

Vous l'avez remarqué, WILIPI essaie, pour différentes raisons, toutes aussi bonnes les unes que les autres, voire meilleures, d'employer le nom scientifique des espèces animales photographiées, ou nom binominal, ainsi nommé parce que composé du nom de genre, débutant toujours par une majuscule, et du nom d'espèce, toujours en minuscule. Cela vaut aussi pour le nom français, majuscule pour le genre, minuscule pour l'espèce, avec bien sûr, des exceptions, quand l'adjectif qualifiant l'espèce est en premier, comme par exemple le Petit Gravelot. Ce qui nous fait d'ailleurs une double exception. En effet, en français, quand ils ne commencent pas une phrase, les adjectifs ne prennent pas de majuscule, sauf exceptions, dont celle du nom binominal vernaculaire français, ouf ! Mais cela ne vaut que si l'on parle de l'espèce dans son ensemble, si l'on parle d'un individu particulier, on ne met aucune majuscule. Exemple : j'ai vu un héron cendré dans la mare (un individu, donc). On sait que le Héron cendré aime l'eau (l'espèce Héron cendré). Les noms uninominaux de taxons "supérieurs" à l'espèce, familles, ordres, etc. prennent tous une majuscule, conformément au Code de l'International Commission on Zoological Nomenclature.

Ainsi pour le Milan noir cher à Cécile, ça nous donne genre = Milvus espèce = migrans, éventuellement suivi du nom de sous-espèce, en l'occurence parasiticus (ou peut-être parasitus, qui a dit que c'était simple ?). Et bien sûr, ce nom binominal savant en latin est en italique, quoi de plus normal, et puis il faut bien rester simple, s'pas ?

Pourquoi ?

Eh bien, pour la raison, qui remonte à Linné, au XVIIIe siècle donc, d'être sûr que nous parlons bien de la même chose. 

Pour faciliter le référencement des photos.

Pour avoir des galeries par thème et des diaporamas qui vont bien.

Parce que la recherche que cela implique peut permettre d'apprendre des choses intéressantes sur l'objet de nos photographiques attentions.

E tutti quanti.

Des sites pour la taxinomie

Mais d'abord, c'est quoi comme bestiole, la taxinomie ?

C'est délicat, alors je vais laisser la parole à plus précis que moi, plus savant que moi, je dirais même plus sérieux si c'était possible, c'est dire. Donc, de la bouche de mon ami très cher (16 tomes, ça prend de la place) Monsieur Téhéleffe lui même, TLF pour les intimes, l'acception exhaustive du mot :

TAXINOMIE, TAXONOMIE, subst. fém.
A. Science des lois et des principes de la classification des organismes vivants; p. ext., science de la classification. Synon. systématique. Taxinomie traditionnelle. Avant le développement de la génétique (...) la classification était livrée à l'arbitraire du systématicien (...) l'étude des chromosomes est aujourd'hui susceptible d'apporter, en certains cas, des indications précieuses à la taxinomie (CUÉNOT, J. ROSTAND, Introd. génét., 1936, p. 73). En biologie, l'étude de la classification a été fort poussée. La classification des organismes vivants a été nommée « taxinomie ». Le but est essentiellement de placer les objets dans des cases reflétant la place qu'ils occupent dans l'arbre de l'évolution (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 103).
B. Classification d'éléments; suite d'éléments formant des listes qui concernent un domaine, une science. Taxinomie bactériologique, botanique, chimique, zoologique. La taxonomie (...) classe les Animaux et les Plantes en différentes catégories (...). Elle range tous les êtres vivants suivant les caractères qu'ils ont en commun, des plus généraux (règne) aux plus particuliers (espèce) (Biol. t. 2 1970). Ces classes logiques, dont la constitution est étudiée par la taxinomie (anglais taxonomy), se manifestent bien dans le domaine des classifications hiérarchisées et systématiques des sciences naturelles (nomenclatures), mais aussi dans le domaine des hiérarchies d'objets spontanément observés et dénommés à l'intérieur d'une culture (folk taxonomies : taxinomies populaires) (A. REY, La Terminol., 1979, p. 35).
LING. DISTRIBUTIONNELLE. Classification d'éléments, de suites d'éléments formant des listes qui permettront, par leurs règles de combinaison, de rendre compte des phrases d'une langue (d'apr. Ling. 1972).
Rem. L'Académie des Sciences déconseille l'anglicisme taxonomie qui est cependant la forme la plus fréq. utilisée par les biologistes. En ling., seule la forme taxinomie est employée.
REM. Taxinomiste, taxonomiste, subst. Spécialiste en taxinomie. La botanique de terrain (...) a donné naissance à une autre discipline (...) qui attire à elle les meilleurs des taxonomistes, la biosystématique (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 772).
Prononc.: [], [--]. Étymol. et Hist. a)1813 taxonomie « théorie des classifications appliquée au règne végétal » (DE CANDOLLE, Théorie Élém. de la bot., p. 19); b) 1868 taxinomie « id. » (DUPINEY DE VOREPIERRE, Dict. fr. illustré et encyclop. univ., s.v. taxonomie: Taxonomie et mieux taxinomie). Formé de tax(i, o)-* et de -nomie*. Les formes taxonomie, taxonomique correspondent à l'angl. taxonomy (1828 ds Webster's), taxonomic (1852 ds NED). Pour la discussion autour de la formation de taxinomie et de taxonomie, v. en partic. les articles de J.-L. FISCHER et R. REY, De l'origine et de l'usage de taxinomie-taxonomie ds Doc. Hist. Voc. sc., 1983 no 5, pp. 97-113 et de M. TRAVERS, Sur quelques questions de terminologie sc. ds Banque mots, 1981 no 21, pp. 7-11).
DÉR. Taxinomique, taxonomique, adj. Qui se rapporte à la taxinomie, aux lois de la classification; qui repose sur des classifications. Groupe, série, unité, variable taxinomique; analyse, conception, démarche, modèle, procédure taxinomique. La disposition des glandes vitellogènes est un caractère taxonomique (Zool., t. 1, 1963, p. 595 [Encyclop. de la Pléiade]). Le saussurisme a été « complété » (voire contesté) par une nouvelle linguistique, principalement représentée par Chomsky (...), linguistique moins taxinomique, car elle ne vise plus tant au classement et à l'analyse des signes qu'aux règles de production de la parole (R. BARTHES ds Les Lettres fr., 2 mars 1967, p. 12, col. 2). L'empl. de l'anglicisme taxonomique est déconseillé par l'Académie des Sciences; en ling. l'adj. taxinomique prévaut. [], [--]. 1res attest. a) 1832 taxonomique (RAYMOND), 1836 taxonomique (A. COMTE, Philos. posit., 42e leçon, p. 427 ds Doc. Hist. Vocab. sc. 1983 no 5, p. 105), b) 1872 taxinomique (LITTRÉ); de taxo(taxi)nomie, suff. -ique*.

Bon, ça, c'est de la définition, s'pas ?  D'accord, mais nous, on est pas des savants, alors comment fait-on pour le savoir, le nom savant de la bestiole ou du biquet ou du piafou ?

Déjà, on se renseigne sur son nom vernaculaire. Vernaculaire, c'est le nom que l'on emploie dans la langue du pays d'origine du biquet ou dans d'autres pays. Même que le plus souvent, il y en a plusieurs de noms vernaculaires...

Si c'est en anglais, et c'est souvent en anglais, Afrique de l'Est, de l'Ouest, du Sud, Australie, Asie du Sud-Est, Indes, Amérique, même du Sud, ils ont été partout nos amis anglo-saxons,  eh bien, il faut chercher sur Google qui est notre ami, ou dans des bouquins spécialisés, les guides ornitho sérieux ont souvent un index multilingue.

Ensuite, il faut chercher dans les sites spécialisés que l'on a trouvés. L'Internet offre plusieurs solutions déjà ponctuellement citées, mais que je regroupe ci-dessous (vos adresses et suggestions sont, comme toujours, les très bienvenues).

MAMMIFÈRES

Alors, tout d'abord, pour nos amis Mammifères (630 espèces citées) :


ainsi introduit :
La base de données "Mammalia Mundi" a été élaborée à partir du "Dictionnaire des noms des animaux en cinq langues, volume Mammifères" publié par Ak V.E. Sokolov au cours des années 80, à Moscou.
Ce dictionnaire propose, à partir de la structure taxonomique des mammifères une traduction des noms des taxons latins en russe, anglais, allemand et français.

Ce dictionnaire est en cours d'actualisation pour la systématique des mammifères qui a beaucoup évolué au cours des 20 dernières années.

La recherche de noms peut se faire soit en suivant l'ordre systématique de la taxonomie, soit en écrivant le nom de l'espèce recherchée et en précisant la langue utilisée.

Pour chaque espèce, vous trouverez également des liens vers des représentations de l'espèce ou des informations en matière de conservation et de bibliographie.

OISEAUX 

Pour les Oiseaux (environ 10 000 espèces) le Laboratoire d'Ornithologie de la Cornell University :


Le site est en anglais, mais la recherche peut se faire en français (ou espagnol).

Pour tout le reste, les Reptiles, Batraciens, Poissons, Insectes, Arachnides, Mollusques, Eponges, Echinodermes, et j'en passe, et même pour les plantes, les champignons, les algues, les protozoaires, on se référera au

Système d'Information Taxonomique Intégré  ou, en l'occurence, à son site canadien, qui vaut aussi, si l'on veut, pour Mammifères et Oiseaux.

Des sites pour l'identification

Pour les Oiseaux, les sites francophones de référence sont oiseaux.net et Avibase. Pour les Mammifères, le site de référence est plus difficile à choisir. 

Enfin, il ne faut pas négliger les talents et la gentillesse des copains, notamment dans la rubrique Identification de WILIPI !

 oiseau mouche 007:gir::pin:f-0-105guepard:coa:kangaroo fritetortue

Respect des droits d'auteur

Toute les images présentées sur ce site sont protégées par les droits d'auteur. Elles ne peuvent en aucun cas être copiées et/ou utilisées par quiconque sans l'accord de leur propriétaire. Si une image vous intéresse, prenez contact avec moi. Je reçois régulièrement des demandes et il est rare que nous ne trouvions pas de solution.

Droits d'auteur