Index de l'article

19-Bernard : est-ce que l’on peut espérer faire de bonnes photos animalières malgré un équipement plus modeste que le tien ?

 Yvon : bien sûr que oui et c'est heureux. Depuis l'arrivée des zooms 150-600 chez Tampon et Sigma et avec les boîtiers modernes qui montent en sensibilité facilement, on peut faire de très, très, très belles images animalières. Je ne parle même pas des offres en occasion.

Je pense que les solutions pour faire de la photo animalière de qualité sans trop se ruiner n'ont jamais été aussi nombreuses qu'aujourd'hui. Bien sûr, un zoom à moins de 1000 euros n'est pas aussi lumineux et blindé qu'un autre à 12000, mais la qualité d'image est là. Il faudra juste être un peu soigneux et apprendre à l'utiliser. Par exemple, la légèreté du Tamron incite à l'utiliser à main levée ce qui est imprudent pour un 600mm ouvert à f/6,3 même s'il est stabilisé.

20-Bernard : que conseillerais-tu à un nouvel adepte de la photo animalière ? Des conseils particuliers en matériel, lecture, comportement, attitude ou autre ? 

Yvon : le premier conseil que je donnerai, c'est le respect. Respect de la nature bien entendu et aussi respect du sujet. Nos photos sont moins importantes que les sujets que nous photographions. Il est dommage que certains de photographes animaliers soient prêts à tout pour LEUR PHOTO (même s'ils prétendent le contraire).

Ensuite, je lui dirai de rester humble, de savoir se remettre en question et d'écouter les photographes expérimentés (en choisissant plutôt ceux qui ne fanfaronnent pas trop). J'ajouterai qu'il faut y croire et ne pas se décourager, car la photo animalière est faite de nombreuses frustrations et de quelques réussites qu'il faut mériter par de nombreux échecs.

Avec un budget de 1500 euros, je lui conseillerais une 5DII d'occasion (ou l'équivalent en Nikon) avec un Tamron (ou Sigma) 150-600mm avec quelques exercices pour apprendre la stabilité. En complément, avec un petit budget supplémentaire, je proposerai un 100mm macro d'occasion.

jardin rougegorge familier 0005Ensuite, pour maîtriser la technique, je l'inviterai à tâter d'un peu de macro, c'est très formateur d'en baver un peu avec la mise au point, la profondeur de champ et le manque de lumière. L'hiver, en exercice, les oiseaux du jardin avec un peu de mise en scène des mangeoires permettent aussi de bien s'exercer pour connaître son matériel.

Enfin, en plus des lectures saines sur la technique photographique, je l'inviterai à fréquenter des clubs ou sites d'échanges sur la photo. C'est toujours bien de montrer sa production et d'écouter les critiques (si elles sont constructives bien sûr).

21-Bernard : tu connais bien les sujets que tu photographies, sauf exceptionnelle exception. Penses-tu que c’est un élément indispensable à la pratique de la photo animalière, et si oui, pourquoi ?

Yvon : je ne connais pas toujours bien les sujets que je photographie, mais j'essaye toujours d'en savoir un minimum sur eux. On photographie toujours mieux ce que l'on connaît et c'est préférable aussi pour le respect du sujet. À ce propos, le respect du sujet est une règle qui ne concerne pas seulement l'animalier. Elle s'impose dans tous les secteurs, en portrait c'est une évidence, mais aussi en photo de rue et particulièrement pour photographier les gens, et même en paysage où le respect du sujet aidera à le mettre en valeur.

En macro, j'arrive à approcher certains insectes presque à les toucher avec la lentille frontale. Avant d'en arriver là, je les ai observés et j'ai étudié leur comportement. Après, les choses deviennent plus faciles.

22-Bernard : as-tu des livres de photo préférés, livres techniques et/ou livres d’art ?

Yvon : j'ai dévoré plein de livres sur la technique photographique. En particulier, je me souviens d'avoir tout jeune épluché en détail chaque paragraphe du bouquin « Toute la photographie – Larousse/Montel ». Tout y était clair, dit simplement et bien documenté. J'avais adoré et même si ce bouquin est devenu ringard, tout ce que j'y ai appris reste valable aujourd'hui à l'heure du numérique. Peut être pas le labo, quoi que, pour les masquages ça à du sens. Actuellement, je n'en lis pratiquement plus et je ne fais plus que feuilleter la presse spécialisée, car ce sont souvent les mêmes sujets qui reviennent. Pour quelqu'un qui débute ou qui veut comprendre, oui, il faut aller chez le libraire et fouiller ses rayons. Il y a certainement des trésors.

yvon tony 0283J'ai aussi étudié des livres sur les développements et le tirage qui, bien que destiné à l'argentique, restent pour une grande part très utiles aujourd'hui. Je pense par exemple à « Larry Bartlett's - Black and White Photographic Printing Workshop » (de l'anglais que j'arrive à lire, incroyable !) qui montre le travail réalisé pour tirer le meilleur de quelques négatifs. Pour chaque image, la différence entre le tirage lambda de départ et le résultat final laisse sans voix. Ce qui y est décrit reste totalement valable en numérique avec Lightroom ou Photoshop.

Après, j'ai pas mal de livres de photographes et pas seulement animaliers. Il y a des anciens que j'aime beaucoup Doisneau, Boubat, Herwitt, Ronis,... des contemporains comme Depardon, Salgado, et des animaliers, Crocetta, Denis-Huot, Munier...

Et des bouquins indispensables pour connaître les animaux que l'on photographie comme : "Insectes de France et d'Europe occidentale" de Michael CHINERY qui est une base où on trouve l'essentiel, "Birds of East Africa" chez Struik qui est le minimum sur le Kenya en plus du "VIGOT des mammifères d'Afrique", le Stevenson pour les acharnés d'oiseaux en Afrique, le "Guide vert des oiseaux de France", etc.

Une sélection dans nos coups de coeur

  • Coup de coeur de mai 2015
  • Auteur: BC Lanneluc
  • Description:

    Héron cocoi

  • Coup de coeur de mai 2015
  • Auteur: Pascal Jahan
  • Coup de coeur de 07-2016
  • Auteur: Bernard Lanneluc
  • Description:

    Aigrette ardoisée, Botswana

  • Coup de cœur de mars 2017
  • Auteur: Aucune donnée
  • Coup de coeur de 07-2016
  • Auteur: Catherine Lanneluc
  • Description:

    Monticole à gorge blanche, Thaïlande

  • Aout
  • Auteur: Jean-Christophe Damond

Respect des droits d'auteur

Toute les images présentées sur ce site sont protégées par les droits d'auteur. Elles ne peuvent en aucun cas être copiées et/ou utilisées par quiconque sans l'accord de leur propriétaire. Si une image vous intéresse, prenez contact avec moi. Je reçois régulièrement des demandes et il est rare que nous ne trouvions pas de solution.

Droits d'auteur